Boucles de scénario

Jusqu'à Flash 5 (en l'an 2000), les boucles de scénario (ang. timeline loop) constituaient sans doute la clé de voûte de la programmation ActionScript. En affichant continuellement les changements de propriétés ( position, rotation, couleur, opacité, échelle, contenu texte) des occurrences de clips placés sur le scénario, elles permettent d'obtenir des effets meilleurs et plus finement contrôlés que ceux produits par les interpolations de forme et de mouvement générées par l'environnement de développement.

 

Depuis Flash 5, les boucles d'images sont avantageusement remplacées par le gestionnaire d'événement onClipEvent et l'action setInterval() (Flash MX). Toutefois, il vaut la peine de les étudier car le web regorge d'animations utilisant cette technique.

Flash 5 a introduit le gestionnaire d'événement onClipEvent() qui permet de programmer des boucles de scénario grâce à l'événement enterFrame.

En 2002 Flash MX a ensuite proposé l'action setInterval() et a intégré dans la classe MovieClip les gestionnaires d'événement avec en particulier le gestionnaire onEnterFrame.

 

Pour mieux comprendre l'utilité des boucles de scénario, comparez l'exécution de ces deux animations qui ont toutes deux pour objectif de disposer 300 traits aléatoirement sur un axe horizontal .

Avec une boucle de scénario

Sans boucle de scénario